( 17 avril, 2008 )

Les peintures sur la guerre de 1870 (30)

La bataille de Boutigny

boutigny.jpg

 

 

 

( 16 avril, 2008 )

Les batailles de la guerre de 1870 : La bataille de Beaugency-Cravant

Le 8, 9 et 10 décembre 1870.

thebattleofbeaugencycravant.jpg

( 16 avril, 2008 )

Les peintures sur la guerre de 1870 (29)

« Le rêve » d’Alphonse de Neuville

thedream.gif

( 16 avril, 2008 )

La carte de l’Empire allemand après l’unification de l’Allemagne

germany1871.jpg

acprussiamap3.gif

 

( 16 avril, 2008 )

Les batailles de la guerre de 1870 : Les mémoires Helmuth von Moltke

Voici un fichier très intéressant contenant malheureusement que la 1er partie des mémoires.

Les batailles de la guerre de 1870 : Les mémoires Helmuth von Moltke dans Batailles doc lesmmoiresdumarchalhelmuthvonmoltke.doc

( 16 avril, 2008 )

Les batailles de la guerre de 1870 : La bataille du Mans

( 16 avril, 2008 )

Les batailles de la guerre de 187O : la bataille de Saint-Quentin

( 16 avril, 2008 )

Les batailles de la guerre de 1870 : La bataille de Bapaume

( 15 avril, 2008 )

Les peintures sur la guerre de 1870 (28)

« La bataille du Bourget » d’Alphonse de Neuville

lebourget.bmp

 

 

( 15 avril, 2008 )

Les uniformes des alliés de la Prusse (7): Le grand duché de Mecklenburg

Après l’adoption de la constitution de la confédération du Nord le 1er juin 1867, Les deux territoires du Mecklenburg – le Schwerin et le Strelitz – tombèrent sous la domination de la Prusse. Le 8 août 1867, le grand duc Friedrich Franz II ordonna la réorganisation des forces du duché qui comptaient 6680 hommes. Le 1er octobre l’infanterie du  »Sterlitz » furent rattachés aux 2e bataillon du régiment de grenadiers n°89 (Ligne prussienne) ; les grenadiers de la garde du Sterlitz formèrent le 1er bataillon et le « vieux » 2e bataillon le troisième. Le régiment de fusiliers n°90 fut renforcé avec des hommes venant d’autres unités. Le nouveau bataillon de jägers  passa de 2 à 4 compagnies et reçu le numéro 14 (Ligne prussienne). Durant la guerre de 1870, les troupes du Mecklenbourg formèrent la 34e brigade d’infanterie. En 1867, l’ancien régiment de dragons fut renforcé et divisé en 1er et 2e régiments de dragons du grand duché de Mecklenburg (n°17 et 18). Ces deux régiments formèrent avec le régiment n°17 de Ulhans la 17e brigade de cavalerie. Les brigades mecklenbourgeaois et la 33e brigade prussienne formèrent la17e division.  L’artillerie n’avaient que 3 bataillon qui furent attachés le 14 octobre 1867 à l’unité à pied n°3 du régiment n°9 d’artillerie de campagne du Schleswig-Holstein.

image0099431.png

L’infanterie

Les grenadiers du 1er et 3e bataillons et les grenadiers du régiment n°89

Tunique bleu foncé passepoilée de rouge avec huit jaunes argentés.  Bas des manches de style « brandebourgeois » rouge passepoilé de bleu foncé avec trois lacets blancs. Les lacets avaient une ligne rouge au centre et trois boutons. Col rouge passepoilé de bleu foncé avec 2 lacets blancs. Epaulettes blanches avec une couronne et les monogrammes « FF » en rouge. Même tenue pour les officiers mais avec les décorations argentés. Capote gris foncé avec épaulettes bleu foncé passpoilées de blanc avec couronne et monogrammes en rouge. Celui des officiers à un col bleu. Pantalon gris-noir (noir pour les officiers) passepoilé de rouge. Bottes noires. Havresac gris. Casque M1867 avec cocarde et armes du Mecklenburg.

Le 2e bataillon ou régiment de grenadiers n°89 avait une tunique bleu foncé avec 8 boutons jaunes. Le col rouge avait deux lacets jaunes de chaque côté et trois sur le bas des manches. Les épaulettes rouges avaient une couronne et les monogrammes « FF » en jaune.

Le régiment de fusiliers n°90 avait le même uniforme que celui du n°89 sauf que les boutons étaient argentés, le col rouge et le bas des manches de style « brandebourgeois » rouges n’avaient pas de lacets, les épaulettes étaient blanches avec le numéro du régiment en rouge et le bas des manches était passepoilé de jaune. Havresac noir. Capote avec des épaulettes bleu foncé passepoilé de blanc avec le numéro du régiment.

Les troupes mecklenbourgeoises étaient armées du fusil à culasse M1862 et de sa bïonnette M1860. L’équipement était noir.

 unteroffizierd2batlmecklstrelitzdmecklbggrenrgts1870maclenb.jpg

Les jägers

Tunique bleu royal (foncé) passpoilée de rouge avec boutons argentés. Col et épaulettes vert perroquet (gazon) passepoilé de rouge. Numéro « 14″ en rouge sur les épaulettes. Bas des manches style « brandebourgeois » vert perroquet passepoilé de rouge.  Même uniformes pour les clairons mais le vert perroquet était frangé argent et or pour les officiers. Capote noir avec épaulettes bleues bordées de vert et numéros rouges. Pantalon gris-noir passepoilé de rouge et bottes noires. Shako de cuir noir avec les armes et la cocarde du Mecklenbourg. L’équipement est noir. Le havresac aussi.

Les jägers étaient armés du fusil à culasse prussien M1865 et sa baïonnette.

jgerdschwerinjgerbatls1870maclenb.jpg

La cavalerie

dragonsmecklembourgeois.gif

Les dragons

Tunique bleu clair avec huit boutons jaunes. Col rouge avec deux lacets jaunes (dorés pour les officiers) et un bouton de chaque côté. Bas des manches rouge de style « suédois » avec deux lacets jaunes (dorés pour les officiers).  Capote grise avec boutons jaunes et épaulettes bleu clair bordées de rouge. Pantalon bleu foncé avec renforts dans l’entre-jambe et bottes noires. Casque à pointe avec armes et cocarde du Mecklenbourg.

Les dragons étaient armés de la carabine à culasse prussienne M1857 et du sabre de cavalerie M1849.

Les illustrations sur l’armée du Mecklenburg étant rares consulter la planche de l’Osprey n°422 « German Armies 1870-71 (2) Prussia’s Allies.

Publié dans Uniformes par
Commentaires fermés
12345...9
« Page Précédente  Page Suivante »
|