( 2 décembre, 2008 )

Le Turco

tirailleur001.jpg

( 1 décembre, 2008 )

L’artillerie française, le Génie et les services de santé

Artilleurs à pied et à cheval

artillerpied.jpg

9.jpg

Képi bleu foncé à passepoil et grenade écarlate ; la jugulaire est en cuir noir. Veste de petite tenue de drap bleu foncé fermant droit sur la poitrine au moyen de neuf boutons de laiton. Elle est munie de pattes d’épaule avec doublure et passepoil en drap du fond. Deux petites pattes écarlates et découpées en accolade sont cousues de part et d’autre du collet; parements en pointe de la couleur du fond sans aucun passepoil avec une fente sur le côté fermée par un bouton. La cravate est bleu de ciel.
Le pantalon est bleu foncé et il orné sur les côtés d’un passepoil encadré de deux bandes écarlates. Il est garni de fausses bottes de peau noircie pour les canonniers montés et les sous-officiers, et uni pour les canonniers non montés.

artilleriemonte.jpg

 

imagejpg70.jpg

Buffleterie blanche avec ses parties métalliques en laiton. Sabre d’artillerie modèle1829 avec fourreau en tôle d’acier et dragonne en buffle blanc et pistolet de cavalerie pour l’artillerie montée. Mousqueton pour les autres.

Artilleurs en manteau (période républicaine)

1781058_597982296982610_7581920912262492449_o

10250079_597982306982609_1495375397450599510_n

La charge d’une batterie française par la cavalerie prussienne

pic163378lg.jpg

Le Génie

gnie.gif
Képi bleu foncé à passepoils et grenade écarlates. Il porte lui aussi la veste de petite tenue identique à la description précédente sauf la patte de col qui est en velours noir entourée complètement d’un liseré écarlate.
Le pantalon bleu foncé porte de chaque côté une double bande avec un liseré écarlate.
Equipement de cuir noirci; ceinturon à boucle et coulants de laiton; poche à cartouche en toile ou cuir noir. Bidon recouvert d’un drap bleu; le reste de l’équipement et l’armement sont identiques à ceux du fantassin.
La pioche qui équipe ce sapeur était portée, démontée, sur le havresac. Le fer du pic ou de la pelle se fixait sur la palette du sac, et le manche sur le côté gauche, d’après l’album de photos de la Maison Godillot.

midefensedunchateau.gif

Les ambulanciers

image07854.jpg

( 1 décembre, 2008 )

Uniformes prussiens et alliés en noir et blanc

y1p5uuwkcsyk8prseqjqorakbvd0rarzff0jstueggpohcllold3zxk8xmtg1rvtqzw3mtubff6jo.jpg

( 18 juin, 2008 )

Les tambours et les clairons

Bade 

L’infanterie 

Epaulettes rouges avec des bandes blanches. 

Les dragons 

Epaulettes de la couleur du régiment avec des bandes argentées. Trompette en métal jaune avec une corde jaune et rouge. 

Bavière 

L’infanterie 

Le même que la troupe sauf que le col et le revers des manches ont des boutons de couleur. La caisse du tambour est or avec deux frises bleu ciel avec des diagonales blanches. 

Le jägers 

Col passepoilé de jaune. Trompette en métal jaune avec une corde verte. 

Les cuirassiers 

Le même uniforme sans la cuirasse. Epaulettes de la couleur du régiment avec des bandes or. Trompette en métal jaune avec une corde blanche et bleu clair. 

Brunswick 

Les hussards 

Epaulettes jaunes avec des bandes noires. Trompette en métal jaune avec une corde blanche et bleu. Les chevaux sont blancs 

L’infanterie 

Epaulettes bleues avec bandes blanches. 

Hesse-Darmstadt 

L’infanterie 

Epaulettes rouges bordées de blanc. Col blanc avec lacets blancs. 

Les cavaliers 

Huit bandes blanches sur le devant de la tunique. Epaulettes avec franges blanches. Trompette en métal jaune avec une corde rouge et blanche. 

Mecklembourg 

L’infanterie 

Les clairons des jägers ont un col vert perroquet avec des lacets argentés. Les tambours ont des épaulettes avec des bandes blanches. La caisse du tambour est or avec deux frises bleu, jaunes et rouges. 

Dragons 

Epaulettes jaunes avec des bandes rouges. 

Prusse 

L’infanterie 

Epaulettes rouges avec des bandes blanches. Equipement en cuir blanc. Le caisson du tambour est or avec deux frises rouges avec des diagonales blanches. Le clairon des chasseurs à pied a des épaulettes rouges avec des bandes or et les Schützen de la Garde des bandes noires. 

Les cuirassiers 

Le même uniforme sans la cuirasse. Epaulettes de la couleur du régiment avec des bandes or. Trompette en métal jaune avec une corde noire et blanche. 

Les dragons 

Epaulettes de la couleur du régiment avec des bandes or. Trompette en métal jaune avec une corde noire et blanche. 

Les hussards 

Epaulettes de la couleur du régiment avec des bandes or ou argent en fonction de celles de la tunique. Trompette en métal jaune avec une corde noire et blanche. 

Les uhlans 

Epaulettes de la couleur du régiment avec des bandes or. Trompette en métal jaune avec une corde noire et blanche. 

Saxe 

L’infanterie 

Les clairons ont des épaulettes noires avec des lacets blancs ou jaunes en fonction des boutons. Epaulettes jaunes ou blanches pour les deux régiments de grenadiers rayées de rouge. 

Les reîtres 

Tunique avec treize bandes blanches horizontales. Trompette en métal jaune avec une corde bleu pale et blanche. La crête du casque est rouge. 

Wurtemberg 

Les cavaliers 

Epaulettes rouges bordées de jaune. Trompette en métal jaune avec une corde rouge et noir. 

L’infanterie 

Epaulettes rouges bordée de blanc. La caisse du tambour est or avec deux frises noires avec des diagonales rouges. 

( 14 juin, 2008 )

L’uniforme des gardes d’état-major prussien

L’uniforme est le même que les autres généraux à l’exception des bandes du pantalon, du col et des passepoiles qui sont rouges foncés (crimson). Les boutons de la tunique sont argentés, le sabraque aussi. Les officiers d’active qui servent comme adjudant auprès d’un général ont des boutons argentés sur la tunique et le manteau et portent la coiffe de leurs régiments.

La garde de l’état-major

image0072052.png

La garde du commandement de la cavalerie porte une cuirasse modèle M1867, une tunique vert foncé passepoilée de rouge. Le col et les revers de manche dit « polonais » sont bleus  »fleurs des champs » passepoilés de rouge. Le col a un lacet jaune. Le centre des épaulettes est rouge. Le manteau est du style de la cavalerie avec un carré de tissu sur le cole de bleu  »fleurs des champs » et  des épaulettes rouges avec le numéro  cu coprs d’armée en jaune. La pantalon est gris moyen avec une bande rouge encadrée par deux bandes bleus  »fleurs des champs » sur le côté. Bottes noires. L’épée est du modèle An XI avec un équipement en cuir blanc. Le sabraque est vert foncé bordé de rouge et de bleu « fleur des champs ». Il n’y a pas de trompette. Par manque d’uniformes au début des hostilités, ceux du IIe coprs d’armée portaient l’uniforme des Schützen de la Garde mais le pantalon, les bottes le manteau et le sabraque sont ceux du 1er regt de dragons de la Garde et les sabres sont ceux du bataillon du Train.

kavallstabswache1870.jpg

La garde du commandement de l’infanterie porte le caque M1867. Ils sont la même tunique que ceux de la cavalerie à l’exception des épaulettes rouges avec le numéro du coprs en jaune, les revers bleu « fleurs de champs » sont dits « brandebourgeois » avec la partie haute vert foncé passepoilée de rouge. Equipement en cuir blanc. L’armement est le même que la ligne.

infstabswacheiiak.jpg

( 23 avril, 2008 )

Les uniformes de l’armée française : Les généraux

Le général Lamirault

ladmiraut.gif

Officiers supérieurs

wpa36b5412.jpg

officierssuperieurs.jpg

Rencontre entre un général et un  officier de mobiles blessé

mirencontreofficierbless.gif

Retour de patrouille

milalerte.gif

Officiers d’état-major

d.jpg

off2110326412.bmp

( 22 avril, 2008 )

Les épaulettes des officiers prussiens

epauletten.jpg

( 21 avril, 2008 )

Les uniformes de la Marine en 1870 (2)

Matelot des équipages de la Flotte

0499.jpg

( 18 avril, 2008 )

Les unifomes prussiens et alliés : les différentes manches

Voici les différents types de manches :

« Saxon »

sachsensaxon.jpg

« Suédois »

theswedishcuff.jpg

« Polonais »

thepolishcuffs.jpg

« Brandebourgeois »

thebrandenburgcuff.jpg

( 15 avril, 2008 )

Les uniformes des alliés de la Prusse (7): Le grand duché de Mecklenburg

Après l’adoption de la constitution de la confédération du Nord le 1er juin 1867, Les deux territoires du Mecklenburg – le Schwerin et le Strelitz – tombèrent sous la domination de la Prusse. Le 8 août 1867, le grand duc Friedrich Franz II ordonna la réorganisation des forces du duché qui comptaient 6680 hommes. Le 1er octobre l’infanterie du  »Sterlitz » furent rattachés aux 2e bataillon du régiment de grenadiers n°89 (Ligne prussienne) ; les grenadiers de la garde du Sterlitz formèrent le 1er bataillon et le « vieux » 2e bataillon le troisième. Le régiment de fusiliers n°90 fut renforcé avec des hommes venant d’autres unités. Le nouveau bataillon de jägers  passa de 2 à 4 compagnies et reçu le numéro 14 (Ligne prussienne). Durant la guerre de 1870, les troupes du Mecklenbourg formèrent la 34e brigade d’infanterie. En 1867, l’ancien régiment de dragons fut renforcé et divisé en 1er et 2e régiments de dragons du grand duché de Mecklenburg (n°17 et 18). Ces deux régiments formèrent avec le régiment n°17 de Ulhans la 17e brigade de cavalerie. Les brigades mecklenbourgeaois et la 33e brigade prussienne formèrent la17e division.  L’artillerie n’avaient que 3 bataillon qui furent attachés le 14 octobre 1867 à l’unité à pied n°3 du régiment n°9 d’artillerie de campagne du Schleswig-Holstein.

image0099431.png

L’infanterie

Les grenadiers du 1er et 3e bataillons et les grenadiers du régiment n°89

Tunique bleu foncé passepoilée de rouge avec huit jaunes argentés.  Bas des manches de style « brandebourgeois » rouge passepoilé de bleu foncé avec trois lacets blancs. Les lacets avaient une ligne rouge au centre et trois boutons. Col rouge passepoilé de bleu foncé avec 2 lacets blancs. Epaulettes blanches avec une couronne et les monogrammes « FF » en rouge. Même tenue pour les officiers mais avec les décorations argentés. Capote gris foncé avec épaulettes bleu foncé passpoilées de blanc avec couronne et monogrammes en rouge. Celui des officiers à un col bleu. Pantalon gris-noir (noir pour les officiers) passepoilé de rouge. Bottes noires. Havresac gris. Casque M1867 avec cocarde et armes du Mecklenburg.

Le 2e bataillon ou régiment de grenadiers n°89 avait une tunique bleu foncé avec 8 boutons jaunes. Le col rouge avait deux lacets jaunes de chaque côté et trois sur le bas des manches. Les épaulettes rouges avaient une couronne et les monogrammes « FF » en jaune.

Le régiment de fusiliers n°90 avait le même uniforme que celui du n°89 sauf que les boutons étaient argentés, le col rouge et le bas des manches de style « brandebourgeois » rouges n’avaient pas de lacets, les épaulettes étaient blanches avec le numéro du régiment en rouge et le bas des manches était passepoilé de jaune. Havresac noir. Capote avec des épaulettes bleu foncé passepoilé de blanc avec le numéro du régiment.

Les troupes mecklenbourgeoises étaient armées du fusil à culasse M1862 et de sa bïonnette M1860. L’équipement était noir.

 unteroffizierd2batlmecklstrelitzdmecklbggrenrgts1870maclenb.jpg

Les jägers

Tunique bleu royal (foncé) passpoilée de rouge avec boutons argentés. Col et épaulettes vert perroquet (gazon) passepoilé de rouge. Numéro « 14″ en rouge sur les épaulettes. Bas des manches style « brandebourgeois » vert perroquet passepoilé de rouge.  Même uniformes pour les clairons mais le vert perroquet était frangé argent et or pour les officiers. Capote noir avec épaulettes bleues bordées de vert et numéros rouges. Pantalon gris-noir passepoilé de rouge et bottes noires. Shako de cuir noir avec les armes et la cocarde du Mecklenbourg. L’équipement est noir. Le havresac aussi.

Les jägers étaient armés du fusil à culasse prussien M1865 et sa baïonnette.

jgerdschwerinjgerbatls1870maclenb.jpg

La cavalerie

dragonsmecklembourgeois.gif

Les dragons

Tunique bleu clair avec huit boutons jaunes. Col rouge avec deux lacets jaunes (dorés pour les officiers) et un bouton de chaque côté. Bas des manches rouge de style « suédois » avec deux lacets jaunes (dorés pour les officiers).  Capote grise avec boutons jaunes et épaulettes bleu clair bordées de rouge. Pantalon bleu foncé avec renforts dans l’entre-jambe et bottes noires. Casque à pointe avec armes et cocarde du Mecklenbourg.

Les dragons étaient armés de la carabine à culasse prussienne M1857 et du sabre de cavalerie M1849.

Les illustrations sur l’armée du Mecklenburg étant rares consulter la planche de l’Osprey n°422 « German Armies 1870-71 (2) Prussia’s Allies.

Publié dans Uniformes par
Commentaires fermés
12345
« Page Précédente  Page Suivante »
|