( 1 décembre, 2008 )

Uniformes prussiens et alliés en noir et blanc

y1p5uuwkcsyk8prseqjqorakbvd0rarzff0jstueggpohcllold3zxk8xmtg1rvtqzw3mtubff6jo.jpg

( 18 juin, 2008 )

Les tambours et les clairons

Bade 

L’infanterie 

Epaulettes rouges avec des bandes blanches. 

Les dragons 

Epaulettes de la couleur du régiment avec des bandes argentées. Trompette en métal jaune avec une corde jaune et rouge. 

Bavière 

L’infanterie 

Le même que la troupe sauf que le col et le revers des manches ont des boutons de couleur. La caisse du tambour est or avec deux frises bleu ciel avec des diagonales blanches. 

Le jägers 

Col passepoilé de jaune. Trompette en métal jaune avec une corde verte. 

Les cuirassiers 

Le même uniforme sans la cuirasse. Epaulettes de la couleur du régiment avec des bandes or. Trompette en métal jaune avec une corde blanche et bleu clair. 

Brunswick 

Les hussards 

Epaulettes jaunes avec des bandes noires. Trompette en métal jaune avec une corde blanche et bleu. Les chevaux sont blancs 

L’infanterie 

Epaulettes bleues avec bandes blanches. 

Hesse-Darmstadt 

L’infanterie 

Epaulettes rouges bordées de blanc. Col blanc avec lacets blancs. 

Les cavaliers 

Huit bandes blanches sur le devant de la tunique. Epaulettes avec franges blanches. Trompette en métal jaune avec une corde rouge et blanche. 

Mecklembourg 

L’infanterie 

Les clairons des jägers ont un col vert perroquet avec des lacets argentés. Les tambours ont des épaulettes avec des bandes blanches. La caisse du tambour est or avec deux frises bleu, jaunes et rouges. 

Dragons 

Epaulettes jaunes avec des bandes rouges. 

Prusse 

L’infanterie 

Epaulettes rouges avec des bandes blanches. Equipement en cuir blanc. Le caisson du tambour est or avec deux frises rouges avec des diagonales blanches. Le clairon des chasseurs à pied a des épaulettes rouges avec des bandes or et les Schützen de la Garde des bandes noires. 

Les cuirassiers 

Le même uniforme sans la cuirasse. Epaulettes de la couleur du régiment avec des bandes or. Trompette en métal jaune avec une corde noire et blanche. 

Les dragons 

Epaulettes de la couleur du régiment avec des bandes or. Trompette en métal jaune avec une corde noire et blanche. 

Les hussards 

Epaulettes de la couleur du régiment avec des bandes or ou argent en fonction de celles de la tunique. Trompette en métal jaune avec une corde noire et blanche. 

Les uhlans 

Epaulettes de la couleur du régiment avec des bandes or. Trompette en métal jaune avec une corde noire et blanche. 

Saxe 

L’infanterie 

Les clairons ont des épaulettes noires avec des lacets blancs ou jaunes en fonction des boutons. Epaulettes jaunes ou blanches pour les deux régiments de grenadiers rayées de rouge. 

Les reîtres 

Tunique avec treize bandes blanches horizontales. Trompette en métal jaune avec une corde bleu pale et blanche. La crête du casque est rouge. 

Wurtemberg 

Les cavaliers 

Epaulettes rouges bordées de jaune. Trompette en métal jaune avec une corde rouge et noir. 

L’infanterie 

Epaulettes rouges bordée de blanc. La caisse du tambour est or avec deux frises noires avec des diagonales rouges. 

( 14 juin, 2008 )

L’uniforme des gardes d’état-major prussien

L’uniforme est le même que les autres généraux à l’exception des bandes du pantalon, du col et des passepoiles qui sont rouges foncés (crimson). Les boutons de la tunique sont argentés, le sabraque aussi. Les officiers d’active qui servent comme adjudant auprès d’un général ont des boutons argentés sur la tunique et le manteau et portent la coiffe de leurs régiments.

La garde de l’état-major

image0072052.png

La garde du commandement de la cavalerie porte une cuirasse modèle M1867, une tunique vert foncé passepoilée de rouge. Le col et les revers de manche dit « polonais » sont bleus  »fleurs des champs » passepoilés de rouge. Le col a un lacet jaune. Le centre des épaulettes est rouge. Le manteau est du style de la cavalerie avec un carré de tissu sur le cole de bleu  »fleurs des champs » et  des épaulettes rouges avec le numéro  cu coprs d’armée en jaune. La pantalon est gris moyen avec une bande rouge encadrée par deux bandes bleus  »fleurs des champs » sur le côté. Bottes noires. L’épée est du modèle An XI avec un équipement en cuir blanc. Le sabraque est vert foncé bordé de rouge et de bleu « fleur des champs ». Il n’y a pas de trompette. Par manque d’uniformes au début des hostilités, ceux du IIe coprs d’armée portaient l’uniforme des Schützen de la Garde mais le pantalon, les bottes le manteau et le sabraque sont ceux du 1er regt de dragons de la Garde et les sabres sont ceux du bataillon du Train.

kavallstabswache1870.jpg

La garde du commandement de l’infanterie porte le caque M1867. Ils sont la même tunique que ceux de la cavalerie à l’exception des épaulettes rouges avec le numéro du coprs en jaune, les revers bleu « fleurs de champs » sont dits « brandebourgeois » avec la partie haute vert foncé passepoilée de rouge. Equipement en cuir blanc. L’armement est le même que la ligne.

infstabswacheiiak.jpg

( 23 avril, 2008 )

Les uniformes de l’armée française : Les généraux

Le général Lamirault

ladmiraut.gif

Officiers supérieurs

wpa36b5412.jpg

officierssuperieurs.jpg

Rencontre entre un général et un  officier de mobiles blessé

mirencontreofficierbless.gif

Retour de patrouille

milalerte.gif

Officiers d’état-major

d.jpg

off2110326412.bmp

( 22 avril, 2008 )

Les épaulettes des officiers prussiens

epauletten.jpg

( 21 avril, 2008 )

Les uniformes de la Marine en 1870 (2)

Matelot des équipages de la Flotte

0499.jpg

( 18 avril, 2008 )

Les unifomes prussiens et alliés : les différentes manches

Voici les différents types de manches :

« Saxon »

sachsensaxon.jpg

« Suédois »

theswedishcuff.jpg

« Polonais »

thepolishcuffs.jpg

« Brandebourgeois »

thebrandenburgcuff.jpg

( 15 avril, 2008 )

Les uniformes des alliés de la Prusse (7): Le grand duché de Mecklenburg

Après l’adoption de la constitution de la confédération du Nord le 1er juin 1867, Les deux territoires du Mecklenburg – le Schwerin et le Strelitz – tombèrent sous la domination de la Prusse. Le 8 août 1867, le grand duc Friedrich Franz II ordonna la réorganisation des forces du duché qui comptaient 6680 hommes. Le 1er octobre l’infanterie du  »Sterlitz » furent rattachés aux 2e bataillon du régiment de grenadiers n°89 (Ligne prussienne) ; les grenadiers de la garde du Sterlitz formèrent le 1er bataillon et le « vieux » 2e bataillon le troisième. Le régiment de fusiliers n°90 fut renforcé avec des hommes venant d’autres unités. Le nouveau bataillon de jägers  passa de 2 à 4 compagnies et reçu le numéro 14 (Ligne prussienne). Durant la guerre de 1870, les troupes du Mecklenbourg formèrent la 34e brigade d’infanterie. En 1867, l’ancien régiment de dragons fut renforcé et divisé en 1er et 2e régiments de dragons du grand duché de Mecklenburg (n°17 et 18). Ces deux régiments formèrent avec le régiment n°17 de Ulhans la 17e brigade de cavalerie. Les brigades mecklenbourgeaois et la 33e brigade prussienne formèrent la17e division.  L’artillerie n’avaient que 3 bataillon qui furent attachés le 14 octobre 1867 à l’unité à pied n°3 du régiment n°9 d’artillerie de campagne du Schleswig-Holstein.

image0099431.png

L’infanterie

Les grenadiers du 1er et 3e bataillons et les grenadiers du régiment n°89

Tunique bleu foncé passepoilée de rouge avec huit jaunes argentés.  Bas des manches de style « brandebourgeois » rouge passepoilé de bleu foncé avec trois lacets blancs. Les lacets avaient une ligne rouge au centre et trois boutons. Col rouge passepoilé de bleu foncé avec 2 lacets blancs. Epaulettes blanches avec une couronne et les monogrammes « FF » en rouge. Même tenue pour les officiers mais avec les décorations argentés. Capote gris foncé avec épaulettes bleu foncé passpoilées de blanc avec couronne et monogrammes en rouge. Celui des officiers à un col bleu. Pantalon gris-noir (noir pour les officiers) passepoilé de rouge. Bottes noires. Havresac gris. Casque M1867 avec cocarde et armes du Mecklenburg.

Le 2e bataillon ou régiment de grenadiers n°89 avait une tunique bleu foncé avec 8 boutons jaunes. Le col rouge avait deux lacets jaunes de chaque côté et trois sur le bas des manches. Les épaulettes rouges avaient une couronne et les monogrammes « FF » en jaune.

Le régiment de fusiliers n°90 avait le même uniforme que celui du n°89 sauf que les boutons étaient argentés, le col rouge et le bas des manches de style « brandebourgeois » rouges n’avaient pas de lacets, les épaulettes étaient blanches avec le numéro du régiment en rouge et le bas des manches était passepoilé de jaune. Havresac noir. Capote avec des épaulettes bleu foncé passepoilé de blanc avec le numéro du régiment.

Les troupes mecklenbourgeoises étaient armées du fusil à culasse M1862 et de sa bïonnette M1860. L’équipement était noir.

 unteroffizierd2batlmecklstrelitzdmecklbggrenrgts1870maclenb.jpg

Les jägers

Tunique bleu royal (foncé) passpoilée de rouge avec boutons argentés. Col et épaulettes vert perroquet (gazon) passepoilé de rouge. Numéro « 14″ en rouge sur les épaulettes. Bas des manches style « brandebourgeois » vert perroquet passepoilé de rouge.  Même uniformes pour les clairons mais le vert perroquet était frangé argent et or pour les officiers. Capote noir avec épaulettes bleues bordées de vert et numéros rouges. Pantalon gris-noir passepoilé de rouge et bottes noires. Shako de cuir noir avec les armes et la cocarde du Mecklenbourg. L’équipement est noir. Le havresac aussi.

Les jägers étaient armés du fusil à culasse prussien M1865 et sa baïonnette.

jgerdschwerinjgerbatls1870maclenb.jpg

La cavalerie

dragonsmecklembourgeois.gif

Les dragons

Tunique bleu clair avec huit boutons jaunes. Col rouge avec deux lacets jaunes (dorés pour les officiers) et un bouton de chaque côté. Bas des manches rouge de style « suédois » avec deux lacets jaunes (dorés pour les officiers).  Capote grise avec boutons jaunes et épaulettes bleu clair bordées de rouge. Pantalon bleu foncé avec renforts dans l’entre-jambe et bottes noires. Casque à pointe avec armes et cocarde du Mecklenbourg.

Les dragons étaient armés de la carabine à culasse prussienne M1857 et du sabre de cavalerie M1849.

Les illustrations sur l’armée du Mecklenburg étant rares consulter la planche de l’Osprey n°422 « German Armies 1870-71 (2) Prussia’s Allies.

Publié dans Uniformes par
Commentaires fermés
( 13 avril, 2008 )

Les uniformes des alliés de la Prusse (6): Hesse-Darmstadt

Le grand duc Ludwig III avait décidé de pourisuivre sa politique anti-prussienne même si il signa une alliance secrète avec la Prusse après la victoire de celle-ci en 1866. Le duché d’Hesse-Darmstadt entama des négociations urgentes en 1868 avec la France pour une éventuelle attaque. La Prusse mise au courant invoqua le traité et transfera des troupes dans le duché. L’armée du duché adopta le modèle prussien sauf en ce qui conserne l’organisation des régiments qui étaient à deux bataillons de 8 compagnies.

L’infanterie

Tunique bleu foncé avec boutons agentés. Col, épaulettettes et passepoils rouges. Le bas des manches dit « polonais » (passepoils en pointe) était bleu foncé. Le col était de la couleur du régiment avec deux lacets blancs et un bouton de chaque côté : rouge (1er), blanc (2e), bleu ciel (3e), jaune (4e).  Les tambours étaient seulement identifiables à leur col et à leurs épaulettes. Capote gris foncé avec morceaux d’étoffe sur le col de la couleur du régiment. Pantalon gris foncé avec passepoil rouge et bottes noires. Casque avec la cocarde et les armes du duché. Equipement en cuir noir.

trommlerdes2infrgts1870hesse.jpg

L’infanterie était armée du fusil à culasse prussian M1862 et de sa baïonnette. La dragonne était différente pour chaque compagnies du régiment  (noeud/corde) : rouge/rouge (1e), blanc/rouge (2e), bleu ciel/rouge (3e), orange/rouge (4e), rouge/blanche (5e), blanc/blanc (6e), bleu ciel/blanc (7e) et orange/blanc (8).

Le 1er régiment à la bataille de Saint-Privat

187020hessen20bei20stprivat.jpg

Les jägers

Tunique bleu foncé avec col vert clair et boutons argentés. Morceaux d’étoffe rouge sur le col avec un lacet blanc pour le 1er bataillon (Garde), morceaux d’étoffe blanche sur le col avec un lacet blanc pour le 2e bataillon. Epaulettes rouges avec un boudin vert. Le bas des manches dit « polonais » (passepoils en pointe) était bleu foncé. Passepoils rouges sur le devant et de derrière de la tunique. Capote gris foncé avec morceaux d’étoffe sur le col vert de la couleur du bataillon : rouge (1er) ou blanc (2e). Pantalon gris foncé avec passepoil rouge et bottes noires. Les jägers avaient un shako en cuir noir sur lequel il y avait la cocarde, les armes du duché et un plumet sur le dessus : rouge/vert (1er co), blanc/vert (2e), bleu ciel/vert (3e), orange/vert (4e) et les officiers vert. Il était recouvert d’un cache noir en campagne.

Les jägers étaient armés d »un fusil à culasse prussien M1865 et de sa baïonnette. Le noeud de la dragonne était différent pour chaque compagnie du bataillon. La corde étant toujours vert clair et le noeud était : rouge (1e), blanc (2e), bleu ciel (3e) et orange (4e).  L’équipement était en cuir noir.

offizierd1gardejgerhesse.jpg

La cavalerie

Chevau-légers

Les régiments de chevau-légers avaient une tunique vert foncé avec 8 boutons argentés et passepoilée de rouge. Le col était rouge pour le 1er régiment (Garde) et blanc pour le 2e (Life) avec un morceau d’étoffe noir et un lacet blanc (argent pour les officiers) dessus de chaque côté. Epaulettes en métal blanc (argentées pour les officiers entourées de rouge). Les trompettes avaient 8 bandes horizontales sur le devant de la tunique, les épaulettes et le col avec des lacets blancs. La corde de la trompette était rouge et blanche. La capote était gris moyen avec un col rouge (1er regt) et un col blanc (2e regt). Pantalon gris-noir passepoilé de rouge avec un renforcement noir dans l’entre-jambe et  bottes noires. Casque à pointe avec la cocarde et les armes du duché.

unteroffd2reiterrgtshesse.jpg

Les chevaux-légers étaient armés de la carabine à culasse prussienne M1857 et du sabre hessois (modèle autrichien).La corde était toujours en cuir noir et le noeud : rouge (1e escadron), blanc (2e), bleu ciel (3e), orange (4e), orange pour le 5e et blanc/rouge pour les officiers.  L’équipement était en cuir noir.

L’équipement du cheval était vert foncé bordé de la couleur du régiment avec une couronne blanche sur la pointe du sabraque (argenté pour les officiers). La capote était porté derrière.

L’artillerie

L’uniforme était le même que celui de l’infanterie à l’exeption du col noir et des épaulettes rouges sans monogramme ni numéro. L’équipement était noir avec un écusson (deux canons croisés) pour l’artillerie montée. Les conducteurs avaient un équipement blanc.

Le Génie

pionierdpionkompaniehesse.jpg 

Les généraux

general1870hessedarmstadt.jpg

Voir la planche couleurs dans l’Osprey n°422 « German Armies 1870-71″ (2) Prussia’s Allies

( 8 avril, 2008 )

Les uniformes des alliés de la Prusse (5): Le royaume de Saxe

Après la défaite de 1866, la Saxe intégra la confédération du Nord. L’armée saxonne conserva son organisation par bataillon (une brigade ayant quatre bataillon) même après l’adoption du système prussien et certains uniformes furent conservés.

L’infanterie

En 1870, l’armée saxonne avait 8 régiments de ligne numérotés de 100 à 107, 2 bataillons de jägers (n°12 et 13) et 1 régiment de Schützen (n°108).

L’uniforme de l’infanterie était le même que le modèle prussien avec un col rouge et des épaulettes bleu foncé bordées de rouge. Le bas des manches dit « saxon » avait 1 bouton de chaque côté. Le numéro du régiment ou les monogrammes avec une couronne étaient jaunes. Le 1er et le 2e régiments de grenadiers (n°100 et 101) avaient deux lacets blancs sur le col et le bas des manches. La capote avait deux morceaux d’étoffe rouge sur le col. Le casque avait la cocarde saxonne et une plaque propre au royaume. Les musiciens avaient le même uniforme que le prussien mais les bandes étaient jaune et blanches pour les régiments de grenadiers.

L’infanterie était armée du fusil à culasse prussien M1862 et de la baïonnette M1842 et les grenadiers d’un modèle français de baïonnette.

saxeinfregn106.jpg

Soldat du régiment n°106

saxegrenadiern100.jpg

Officier du régiment de grenadiers n°100

Les jägers

chasseurssaxons.jpg

Les jägers et les Schützen (Füsilier)

Les jägers avaient une tunique vert foncé avec huit boutons argentés (dorés pour les Schützen). Col noir avec passepoil rouge à sa base et vert (jaune pour les Schützen), le bas des manches noir passepoilé de rouge (et de jaune pour les Schützen) et passepoils rouges pour le reste de la tunique. Le numéro du bataillon était rouge. Le pantalon était gris-noir passepoilé de rouge. La capote était du même modèle que l’infanterie. Ils étaient chaussés de bottes noires. L’équipement était noir.

Le régiment de Schützen était armé avec un fusil (füsilier) M1860 et les 2 bataillons de jägers d »un fusil prussien M1865.

saxejagern108.jpg

Schützen du bataillon n°108

jagern12.jpg

Jäger du bataillon n°12

jagern13.jpg

Officier du bataillon n°13

L’artillerie

Les artilleurs avaient une tunique vert foncé avec huit boutons dorés ; le col rouge et les épaulettes vertes avec une bordure rouge et le bas des manches dit « saxon » était rouge avec un bouton. La tunique était passepoilée de rouge. Le numéro du régiment était rouge surmonté d’un grenade rouge. La capote était la même que celle de l’infanterie avec les mêmes épaulettes que la tunique, le pantalon aussi. Celui de l’artillerie montée avait un renforcement dans l’entre-jambe. Le casque M1867 avec une pointe arrondie commune à toute l’artillerie allemande. L’équipement et les bottes étaient noirs.

Les artilleurs étaient armés du sabre de cavalerie modèle M1867.

artilleur3.jpg

n13310.jpg

La cavalerie

« Reitres » ou cavaliers

Tunique bleu ciel ou « pale » sans boutons. Le col, le bas des manches et les passepoils étaient rouges avec des bandes blanches. Le col et le bas des manches étaient blancs pour le Régiment de cavalier de la Garde, rouge pour le 1er regt de cavalier, rouge-pourpre foncé pour le 2e régiment de cavalier et noir pour le 3e. Le bas des manches était sécurisé par deux boutons. Le devant de la tunique avait deux bandes rouges et blanches (bleu clair pour la Garde) alternées. Les officiers avaient le même uniforme et les musiciens aussi mais avec 12 bandes blanches sur le devant de la tunique et la chenille du casque était rouge.

Les cavaliers étaient équipés de la carabine à culasse prussienne M1857 et du sabre de cavalerie M1867.

La Garde

offiziervgardereitrgt1schweresregt.jpg

1er régiment

saxereiter1870.jpg

saxereiter.jpg

3e régiment

cavaliersaxon.jpg

Officier

saxereiterof.jpg

Trompette du 2e régiment

trompeterdreitartbrig.jpg

Ulhans

Tunique bleu ciel ou « pale » avec col rouge-pourpre foncé, bas des manches dit « polonais » et le tout passepoilé de blanc. Boutons et épaulettes dorés. Le colle avait deux lacets blancs pour le 1er regt, jaunes pour le 2e et le bas des manches un seul. La ceinture était bleu ciel ou « pale » avec des passepoiles rouge-pourpre foncé. Les officiers les avaient en argent. La capote gris-noir était du modèle de l’infanterie avec des épaulettes bleu ciel bordées de blanc avec le numéro du régiment en blanc ou en jaune. Pantalon bleu ciel. L’équipement et les bottes étaient noirs. La coiffure était la czapka du modèle prussien avec le blason saxon et la cocarde.

Les ulhans étaient armés de pistolets à percussion M1850, d’un sabre de cavalerie M1867 et d’une lance (2,90m).

saxeulhan.jpg

Le génie

pionierbatlsnr12.jpg

 

 

123456
« Page Précédente  Page Suivante »
|