( 29 mars, 2008 )

Ouvrages en français sur la guerre de 1870

Voici le titre d’un ouvrage intéressant:

Jean-François Lecaillon

« Les Français et la guerre de 1870″

Bernard Giovanangeli Editeur

( 29 mars, 2008 )

Les peintures sur la guerre de 1870 (8)

Le repos après la bataille du Bourget d’Alphonse de Neuville.

til15neuville001f.jpg

A remarquer: l’uniforme des régiments « de marche », des mobiles, les guêtres rouges des zouaves, le manteau de simple soldat porté par les officiers et le spahi.

 

( 29 mars, 2008 )

L’infanterie prussienne: formations, tactiques,…

( 29 mars, 2008 )

Les peintures sur la guerre de 1870 (7)

« La défense de la porte de Longboyau » d’ALphonse de Neuville

defenseportedelongboyau.jpg

Nous allons nous attarder sur la plus célèbre oeuvre sans doute d’Alphonse de Neuville qui traduit à chaque instant le pathétique de cette « Année terrible ».

Qui est Alphonse de Neuville? Il mourut la même année que Victor Hugo, presque le même jour. Ainsi disparaissaient en même temps le grand poète qui avait chanté l’Année terrible, et le remarquable artiste qui, pour la première fois dans toute l’histoire de l’art français, avait réussi à mettre une auréole à la défaite. Hugo et de Neuville connurent la gloire et l’admiration d’un même public traumatisé par la Défaite. Tous deux surent la transfigurer en exaltant les qualités éminemment françaises des comabattants.  Pourtant les stances hugoliennes comme les tableaux de de Neuville n’ont pas que des inconditionnels et la construction « patriotique » apparaît à certains comme une perversion masochiste. Deneuville est passé, plus qu’un autre, dans l’art d’incarner l’héroïsme de la défaite.

La situation est classique : un épisode du siège de Paris raconte un moment « catastrophique », donc héroïque et désespéré, de la retraite. Le sauvetage de cette unique pièce est interprétée par de Neuville comme une victoire morale, retournant ainsi la situation. Quand aux personnages, ils sont stéréotypés à souhait. Alors que les allemands constituent une masse confuse et enragée, les Français, moins nombreux, posent dans des attitudes courageuses.

Si ces caractères se retrouvent dans nombre des tableaux de de Neuville, « Défense de la porte de Longboyau » fut considéré par ses critiques et historiographes comme son chef-d’oeuvre absolu, sans qu’une raison soit avancée.

 

( 29 mars, 2008 )

Les uniformes de l’armée prussienne et de ses alliés (1)

Voici une planche générale sur les uniformes de l’armée prussienne.

pr1870.jpg

De gauche à droite (en haut) :

- Ulhan

- Cuirassier

- Dragon

De gauche à droite (en bas) :

- Jäger

- Artilleur

- Hussard

- grenadier

Voici une planche générale sur les uniformes des alliés de la Prusse.

dtl1870.jpg

De gauche à droite (en haut) :

- Dragon mecklenbourgeois

- Cavalier saxon

- Cuirassier bavarois

De gauche à droite (en bas) :

- Soldat wurtembourgeois

- Jäger saxon

- Chevau-léger bavarois

- Soldat bavarois

( 29 mars, 2008 )

Les différentes armées prussiennes et alliées

( 29 mars, 2008 )

Les peintures sur la guerre de 1870 (6)

Le cimetière de Saint-Privat d’Alphonse de Neuville.

cimetieredestprivat.jpg

( 28 mars, 2008 )

Les responsabilités de la défaite militaire de 1870 (2)

( 28 mars, 2008 )

Les peintures sur la guerre de 1870 (5)

« Déroulette entre dans Montbeliard ou Belfort » de Delahaye

derouledeentredansmontbeliard.jpg

Mais les frères Déroulette étaient soldats au 3e zouaves donc??

( 28 mars, 2008 )

Les peintures sur la guerre de 1870 (4)

« Ligne de feu le 16 août » de Pierre-Georges Jeanniot’s décrivant la bataille de Mars-la-Tour.

lignedefeu16aout.jpg

Des lignards sans épaulettes?? soutenus par des chasseurs à pied.

1...2122232425
« Page Précédente  Page Suivante »
|